Je m'appelle Sophie. Dès le lycée, j'ai suivi une formation académique en arts appliqués. Je me suis énormément épanouis dans ce milieu, en comprenant que la création favorise un formidable moyen d'expression sans passer par les mots. Ainsi, j'ai délaissé un moment mon cursus artistique et me suis orientée vers des études supérieures en psychologie.

En parallèle, j'avance dans ma pratique artistique, et me dégage de la figuration et de l’intellectualisation en faveur d’une peinture plus personnelle, favorisant l’émotion individuelle: l'abstraction lyrique.

Plus tard, la découverte des peintres chinois Zao Wou-Ki et Chu Teh-Chun devient une source d’inspiration. J'admire leur gestuelle libre et ample, la force et les nuances de leurs couleurs ainsi que leur maîtrise dans la composition des vides et des pleins.

 

La pratique de la danse pendant de nombreuses années m'a permis de comprendre que l’engagement du corps est indispensable pour donner un sens à la trace. J'aime le travail de Georges Matthieu pour sa spontanéité et le dynamisme du trait.

 

J'ai choisis le pseudo ''Cybèle'' , qui représente dans la mythologie romaine, la fertilité, car c'est en devant mère que je me suis totalement épanouie dans l'abstraction, notamment en peignant de grands formats. Il y a une aisance, un mouvement et un certain lâcher prise qui n'est possible qu'avec de grands formats.

Chaque toile, chaque support est pour moi une aire de jeu. Je joue avec les couleurs et la matière, et m’inspire de manière indirecte ou non, de mon quotidien et des photos zoomées ou prise en mouvement dans la nature. Il n’y a pas ou peu de travail préparatoire apparent.  J'aime créer la surprise pour moi même et bien sûr pour le spectateur afin qu'il stimule l'imagination et invite au rêve.

IMG_0976.JPG